Focus : Attention : on vous suit ! Soignez votre e-réputation !

Vous n’avez jamais entendu parler de l’e-réputation ? Et pourtant, cette notion existe depuis seize ans. Depuis votre «naissance numérique» on peut trouver une masse d’informations sur vous en tapant votre nom dans le moteur de recherche.

Les conséquences de l’accessibilité à l’information personnelle sont de grande porté. Notamment, de nombreux licenciements se sont produit suite à des publications inappropriées en ligne, que ce soit une photo provocatrice ou un status caustique. Contrairement à l’apparence ludique des réseaux sociaux, il est important de les approcher avec responsabilité.

Nos consignes simples vous permettront de protéger votre vie personnelle et de vous créer une bonne image professionnelle.


Prendre le point de vue du recruteur

Pour commencer, essayez de chercher via un moteur de recherche, les traces digitales que vous déjà laissées. Il est important de vérifier les images liées à votre nom ainsi que les commentaires et les postes que vous avez effectués. Prenez du recul et réfléchissez comme un recruteur : avez-vous remarqué des informations qui pourraient être en désaccord avec le monde de l’entreprise (les photos des soirées, un manque de tolérance dans vos propos, les critiques de votre ancien employeur) ? Si la réponse est «oui», il est temps d’agir.

→ Facebook

Facebook est la première source d’informations sur vous. Ce réseau permet d’en découvrir plus sur les personnes dans votre liste d’amis, les livres que vous lisez, vos photos, vos commentaires et les liens que vous partagez. Cela permet de reconstruire votre identité et peut soit bénéficier à votre carrière soit lui nuire. Voilà pourquoi, afin de soigner votre e-réputation, veuillez trier les informations que vous envoyez sur Facebook. Vous pourrez ainsi distinguer celles qui sont destinées uniquement à vos amis. Heureusement, vous pouvez paramétrer votre page afin de priver aux inconnus l’accès à vos informations personnelles.

En haut de votre page Facebook, vous avez le menu qui vous dirige vers les paramètres. Dans la rubrique «Confidentialité», vous pouvez interdire aux moteurs de recherche d’afficher votre page Facebook.

Dans le même menu, il y a le paramétrage permettant de choisir les utilisateurs qui peuvent voir vos futures ou anciennes publications. Vous pouvez en donner l’accès à tous vos amis ou à certains d’entre eux.

Même si vous rendez votre page publique, il est possible de gérer la confidentialité de vos status avant de les publier. A gauche de l’icône «Publier», vous avez un menu qui vous permet de choisir les personnes concernées par la publication. Par exemple, vous pouvez autoriser l’accès à votre publication à une personne ou l’interdire à une autre.

1305624812_freesilos-12

Pour chaque photo, vous pouvez paramétrer sa confidentialité. Il vous faudra simplement cliquer sur l’icône qui est à droite de la photo, juste en dessous de votre nom, près de la date de la publication.

Il ne faut pas oublier de suivre les photos parues dans les publications de vos amis. Si une photo discréditant contient une référence sur votre profil, pensez à supprimer cette dernière.

→ Twitter

Doté d’un bon référencement, Twitter est un outil parfait pour donner à votre profil un vernis professionnel. A condition de tweeter régulièrement, vous serez en mesure de monter vos postes dans le moteur de recherche. Si vous choisissez de consacrer 70% de vos tweets à des sujets professionnels, vous aurez l’image d’une personne intéressée par son domaine. Un tel candidat aura plus de chances d’être embauché pour le poste.

Vous pouvez également mettre les liens sur des articles de votre blog professionnel, afin de le remonter dans les résultats de la recherche sur Google. Plus vous partagez des informations pratiques, plus vous enrichissez votre e-réputation.

L’inconvénient de Twitter est le choix limité des options de confidentialité. Les tweets sont publics par défaut. Si l’utilisateur veut protéger ses publications, il peut choisir l’option de «tweets protégés». Pourtant, les tweets protégés sont accessibles à tous les abonnés du profil, sans distinction. En plus, dans ce mode, tous vos tweets seront protégés. Cela signifie que vous allez tweeter pour vos amis, bien que l’objectif soit de créer un référencement positif grâce aux tweets disponibles à tous.

TWITTER-CONVERSATION-1

→ WordPress, Tumblr, Blogger.com, etc.

Votre future profession sera dans le bien-être, donc en théorie, vous ne manquerez pas d’idées pour votre blog.

Si vous préparez votre CAP Esthétique, vous pouvez y mettre un article sur le maquillage sophistiqué, une revue des produits hydratants, vos réflexions sur les tendances du soin du visage de cette année ou des tutoriels. N’hésitez pas à enrichir votre blog de photos et de vidéos (qui sont stockées sur votre profil YouTube).

Si vous suivez le Parcours de la Main d’Or®, il sera intéressant d’en apprendre plus sur les traditions ancestrales des massages. Pourquoi ne pas écrire sur vos techniques de relaxation après la séance d’un massage balinais ? Vous pouvez également parler d’autres pratiques du bien-être qui sont nécessaires à l’épanouissement de chaque personne (sport, yoga, piscine, hammam, etc.)

Si vous êtes un futur Spa Manager, vous pouvez vous pencher sur les problèmes de gestion. Pour vous, il sera utile de suivre les actualités du spa ou de parler des managers qui vous inspirent le respect. Proposez à votre lecteur un panorama du monde de luxe.

N’hésitez pas à écrire quelques articles en anglais, ou dans une autre langue que vous maîtrisez. Cette démonstration vous servira plus utile que la ligne «Langues» dans votre CV.

Suivez les blogs des autres, et si vos compétences vous le permettent, créez un dialogue avec eux. N’oubliez pas : plus vous liez votre nom aux données de qualité, plus votre réputation sera fiable et intéressante.

→ Google

Si après tous vos efforts il reste des contenus désavantageux sur vous sur Google, vous pouvez avoir recours à votre droit à l’oubli. Autrement dit, vous pouvez présenter une demande pour supprimer certaines informations de la version européenne de Google. Il s’agit uniquement des informations qui sont susceptibles de nuire à votre réputation. Cependant, Google étudie les demandes cas par cas et ne délivre pas toujours une réponse favorable.

L’amélioration de votre e-réputation exige du temps et de l’application, mais vous en avez besoin. Voyez votre e-réputation comme un moyen de développer vos compétences. Notamment, les informations que vous apprendrez lors de la création de votre blog, formeront votre culture générale. Les professionnels que vous suivrez sur Twitter, LinkedIn ou Viadeo, pourront s’intégrer dans votre réseau professionnel. Essayez de créer votre identité numérique pour vous, et vous allez voir que les autres s’intéressent à votre personnalité.

Trackbacks

  1. […] Focus – Attention : on vous suit ! Soignez votre e-réputation ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :