Damien Tesor

damien,tesor, eleve parcours de la main d'or

Après un CAP Esthétique, Damien est venu suivre la formation de Spa praticien et ainsi acquérir une double compétence.

» Bonjour Damien ! Vous suivez actuellement le Parcours de la Main d’Or au sein de l’Ecole des Spas et Instituts. Pourriez-vous nous expliquer comment en êtes-vous arrivé là ?

damien tesor, eleve parcours de la main d'orDamien :  » Le massage m’a toujours attiré. J’ai toujours été intéressé par le « toucher ». Je trouve que le « toucher » est une forme de communication qui m’attire beaucoup plus que le mode « verbal ». Je me reconnais beaucoup plus dedans. Alors que je faisais des études commerciales, au fil des années, j’ai constaté que les études supérieures ne me rendaient pas heureux.

En 2010, je suis allé au Congrès des Nouvelles Esthétiques, je me suis rapproché des professionnels du secteur, notamment dans les Spas. Sur différents conseils, surtout des femmes, je me suis d’abord orienté vers un CAP esthétique, pour avoir un aperçu du domaine du bien-être, de la beauté, etc., et pour que ce soit un plus pour après.

Je me suis ensuite consacré à l’apprentissage de l’art du toucher dans un établissement adapté. Apprendre à « écouter » le corps d’autrui par le massage et faire partir le stress est beaucoup plus gratifiant pour moi que les études que je faisais avant. »

»  Damien, pourquoi avez-vous choisi de suivre votre formation à l’Ecole des Spas et Instituts ?

damien tesor, eleve du parcojurs de la main d'orDamien : « J’ai vu des démonstrations de massage sur le stand de l’ESI, au Congrès International des Nouvelles Esthétiques, notamment avec Gilles Horclois, Franck Alexis. Ce que j’ai vu m’a beaucoup plu, ça m’a parlé. J’ai regardé d’autres écoles pour comparer. Il y avait des choses intéressantes, mais soit dans le centre de la France, soit dans le Sud.

En me renseignant sur l’école des Spas et Instituts et en venant sur place, j’ai pu voir que l’école disposait d’un Spa intégré permettant de pratiquer directement sur des clients. Cela permettait d’être en condition professionnelle immédiate, d’avoir un retour client ainsi qu’une supervision par des masseurs chevronnés qui nous encadrent.

De plus, chaque professeur de l’ESI est spécialisé dans sa pratique, dans le massage qu’il enseigne. Il y a des cours théoriques, il s’agit d’une formation longue. Ces éléments m’ont permis de faire mon choix. Je me suis inscrit et je ne regrette pas ! »

» Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent suivre une formation dans le bien-être?

damien tesor, eleve du parcojurs de la main d'or

Damien :  » C’est difficile de répondre à cette question car c’est à mon sens une démarche très personnelle. Le meilleur conseil que je puisse donner à ces personnes est de venir faire un module, un atelier de 3 jours, pour avoir un aperçu concret du massage. Il faut essayer ! C’est vraiment personnel.

Pour choisir une école, c’est un cheminement, il faut aller voir plusieurs endroits, faire confiance déjà à son ressenti, et puis voir les choses concrètes : l’accompagnement, les partenaires de l’école, les professeurs, la pédagogie, les tarifs…… »

»  Vous allez être bientôt certifié, quels sont vos projets ?  

damien tesor, eleve parcours de la main d'orDamien : « Dans un mois, champagne avec la certification en poche ! Plus sérieusement, je souhaite avant tout voyager, pour m’enrichir culturellement et dans ma pratique du massage.

Au final, je souhaite ouvrir ma structure, mais plus tard. Dans l’immédiat, ou plutôt dans un futur proche, je vais me diriger versles hôtels et /ou les instituts, spas, d’abord en France et après dans des pays anglophones. Cela me permettra de prendre mes marques et pourquoi pas me lancer ensuite en freelance.  »

» Pour finir ce portrait, pourriez-vous nous raconter un souvenir ou une anecdote qui vous a marqué(e) ?

Damien : « J’ai une anecdote qui m’a marqué oui. On m’avait parlé du transfert pendant le massage et je l’ai vécu ! Durant une formation, je massais un client qui était en pleine forme, moi par contre, j’étais exténué, c’était la fin de la journée. Au fur et à mesure, je sentais la forme revenir dans mon corps, tandis que le client sombrait dans un profond sommeil. A la fin du massage, je me sentais survolté, tandis que mon client était tout somnolent. Il a eu du mal à se lever et m’a même demandé « ce que je lui avais fait ». C’est comme si nous avions « changé » nos états pendant le massage. Jusqu’à aujourd’hui, c’est un souvenir étonnant !  »

Comments

  1. Merci damien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :